Recrutement

Pour compléter notre équipe, nous recherchons:

– Un(e) infirmièr(e) de nuit en CDI

– Un(e) infirmièr(e) de jour pour un CDD d’un an

Un(e) aide soignant(e) de jour en CDI

Nous sommes un établissement de 70 lits; avec des patients polypathologiques; une équipe pluridisciplinaire riche et un cadre de travail apaisant au cœur d’un parc arboré!

Pourquoi venir travailler au Centre Médical d’Oussoulx plutôt qu’ailleurs? Venez le découvrir en nous contactant !

Par mail: s.brunet@centre-medical-oussoulx.fr

ou au 04.71.76.61.45

OCTOBRE ROSE

En France, 𝗢𝗰𝘁𝗼𝗯𝗿𝗲 𝗥𝗼𝘀𝗲 est une campagne annuelle menée par l’𝗮𝘀𝘀𝗼𝗰𝗶𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗥𝘂𝗯𝗮𝗻 𝗥𝗼𝘀𝗲 qui permet de sensibiliser le grand public au dépistage du 𝗰𝗮𝗻𝗰𝗲𝗿 𝗱𝘂 𝘀𝗲𝗶𝗻 et de récolter des fonds pour la recherche médicale et scientifique. Elle a vu le jour aux États-Unis et a fait sa première apparition en 𝗙𝗿𝗮𝗻𝗰𝗲 𝗲𝗻 𝟭𝟵𝟵𝟰, sous l’impulsion du magazine Marie Claire et du groupe Estée Lauder.

Chaque année, du 1er au 31 octobre, de nombreuses initiatives sont mises en place par les professionnels de santé, O.N.G. et associations diverses.

Le Centre Médical d’Oussoulx a voulu se mobiliser cette année à travers diverses actions de 𝘀𝗲𝗻𝘀𝗶𝗯𝗶𝗹𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻.

Plusieurs agents du centre ont ainsi participé à la 𝗠𝗮𝗿𝗰𝗵𝗲 𝗥𝗼𝘀𝗲 organisée le dimanche 9 octobre 2022 par la FNATH (Association des accidentés de la vie).

La prévention par l’information nous semblant essentielle, vous retrouverez au sein de l’établissement, au niveau de l’accueil un 𝗲𝗺𝗽𝗹𝗮𝗰𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 dédié à cette campagne annuelle, avec brochures explicatives, et informations sur le dépistage, tant pour les femmes que pour les hommes.

Enfin, l’ensemble du personnel, ainsi que les patients sont invités, s’ils le souhaitent, à porter un 𝗺𝗮𝘀𝗾𝘂𝗲 𝗿𝗼𝘀𝗲 fourni par l’établissement, durant tout le mois d’octobre en soutien aux personnes ou proches ayant connu l’épreuve de la maladie.

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent en France et représente la 𝗽𝗿𝗲𝗺𝗶𝗲𝗿𝗲 𝗰𝗮𝘂𝘀𝗲 de décès par cancer chez la femme selon l’Institut National du Cancer. C’est pourquoi il est important de ne pas avoir peur d’en 𝗽𝗮𝗿𝗹𝗲𝗿 et de s’informer. Il est nécessaire d’adopter les bons réflexes comme le 𝗱é𝗽𝗶𝘀𝘁𝗮𝗴𝗲, qui peut sauver des vies.

En 2021, seule la moitié (50,6%) des femmes concernées ont participé au dépistage organisé du cancer du sein. Pourtant, 1 femme sur 8 risque d’être touchée.

Détecté tôt, le cancer du sein est guéri dans 90% des cas ! Simple et 100% remboursé, le dépistage doit être fait tous les deux ans, dès 50 ans. La 𝗺𝗮𝗺𝗺𝗼𝗴𝗿𝗮𝗽𝗵𝗶𝗲 est l’examen de référence.

Par ailleurs, tout au long de la vie, notamment dès 25 ans, un suivi gynécologique avec une 𝗽𝗮𝗹𝗽𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 par un professionnel de santé est recommandé 𝘂𝗻𝗲 𝗳𝗼𝗶𝘀 𝗽𝗮𝗿 𝗮𝗻. En parallèle, la pratique de l’𝗮𝘂𝘁𝗼𝗽𝗮𝗹𝗽𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 peut s’avérer utile, mais ne se substitue pas une visite médicale. Vous pouvez réaliser cet examen chaque mois après la période de menstruations, lorsque les seins ont leur taille et leur apparence habituelles.

PARCOURS THÉRAPEUTIQUE

Ce mardi était inauguré au sein du Centre Médical d’Oussoulx le 𝗽𝗮𝗿𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 thérapeutique extérieur. Situé au sein du parc de l’établissement, son objectif principal est de permettre aux personnes bénéficiaires de reprendre ou maintenir leur 𝗮𝘂𝘁𝗼𝗻𝗼𝗺𝗶𝗲 (travail de la motricité et stimulation cognitive notamment).

La perte d’autonomie étant un des problèmes majeurs du vieillissement, ce n’est pas moins de 8 pôles d’activité qui sont proposés par ce parcours, initié et développé par les 𝗽𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹𝘀 𝗱𝘂 𝗰𝗲𝗻𝘁𝗿𝗲 (principalement assistante de soins en gérontologie, équipe de rééducation, médecins, et agents de l’atelier).
Plusieurs professionnels d’établissements et organismes alentours (chargés d’animation, médecins, référents sanitaires et sociaux, ou encore équipes de rééducation) étaient invités à assister à cet après-midi conviviale.
Après un discours de bienvenue de la directrice du centre, l’équipe en charge de ce projet, a mis en situation les invités, parfois accompagnés de leurs résidents (c’est le cas de l’un des EHPAD convié) dans les divers 𝗮𝘁𝗲𝗹𝗶𝗲𝗿𝘀.
Ils ont pu appréhender les galets de marche, la passerelle sensorielle, le siège cognitif, le panneau à anneaux, la tour d’amplitude, et bien d’autres.
Afin de mettre en condition réelle les professionnels conviés, et permettre une prise de 𝗰𝗼𝗻𝘀𝗰𝗶𝗲𝗻𝗰𝗲des difficultés liées au 𝘃𝗶𝗲𝗶𝗹𝗹𝗶𝘀𝘀𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁, l’équipe avait prévu des 𝗵𝗮𝗻𝗱𝗶𝗰𝗮𝗽𝘀 (bras en écharpe, lunettes occultantes simulant une DMLA, un glaucome, etc), afin de rendre l’exercice plus réaliste pour une personne ayant toutes ses capacités psychiques et cognitives. Un 𝘀𝗶𝗺𝘂𝗹𝗮𝘁𝗲𝘂𝗿 𝗱𝗲 𝘃𝗶𝗲𝗶𝗹𝗹𝗶𝘀𝘀𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 était également proposé aux volontaires, permettant d’altérer les capacités physiques (port de poids) et sensoriels (casque anti bruit etc).
Le parcours thérapeutique du centre sera dédié aux 𝗽𝗮𝘁𝗶𝗲𝗻𝘁𝘀 accueillis, mais proposé également aux établissements et organismes 𝗮𝗹𝗲𝗻𝘁𝗼𝘂𝗿𝘀 qui en feraient la demande. Selon la formule choisie, ces structures pourront occuper le parcours en autonomie, ou demander l’intervention de nos professionnels : éducateur sportif, kiné, psychomotricienne, ou ergothérapeute.

Un beau projet qui animera le parc verdoyant de l’établissement !

Protocole sanitaire visites aux patients

Les visites sont autorisées sans rendez vous du lundi au dimanche de 11h30 à 20h30 sur le service classique S.S.R. et de 15h30 à 17h30 pour notre Unité Cognitivo-comportementale.

Les règles horaires ne s’appliquent pas pour les patients en soins palliatifs ou en situation particulière (après accord du médecin).

Vous devez détenir un Pass Sanitaire valide (Schéma vaccinal complet ou Test négatif <24h).

Le masque demeure obligatoire et les gestes barrières ainsi que la distanciation physique sont maintenues.

Ateliers sensoriels

Depuis quelques semaines, suite à l’arrivée d’une psychométricienne au Centre Médical d’Oussoulx, nos patients en « état végétatif chronique ou pauci relationnel » (E.V.C. E.P.R), jeunes ou plus âgés, bénéficient d’ateliers sensoriels. A travers différents outils, qui font appel aux divers sens, ces derniers, parfois réalisés en binôme avec notre psychologue, montrent déjà des résultats encourageants.

Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, voici les explications de Lucile, psychomotricienne: « Tout au long de son développement, le bébé va utiliser son corps comme moyen de découverte et d’exploration tel un outil face aux différentes expériences sensori-motrices. A l’âge adulte les systèmes sensoriels sont matures mais il est tout à fait possible de continuer de les stimuler à travers divers objectifs.Des ateliers sensoriels sont proposés aux patients EVC EPR dans une prise en charge pluridisciplinaire. Détente, communication non verbale, réduction de l’agitation et de l’apathie, et bien d’autres bienfaits sont apportés par ces séances. »

Formation incendie au Centre Médical d’Oussoulx

Pendant votre séjour au Centre Médical d’Oussoulx, nous accordons une attention particulière à votre sécurité. Le risque d’incendie fait partie de nos préoccupations majeures.

C’est pourquoi, nous nous attachons à la prévention en veillant à la conformité réglementaire de nos locaux et des installations électriques. Cette conformité est vérifiée par une Commission de Sécurité tous les 3 ans, et nous assurons un contrôle permanent des équipements grâce à une équipe, prête à intervenir 24h/24 en cas de dysfonctionnement.

Pour votre sécurité, vous trouverez dans les espaces communs des portes coupe feux (derrière lesquelles vous réfugier en cas d’incendie); le plan de l’établissement (pour faciliter l’évacuation); des dispositifs lumineux de sortie d’urgence (fonctionnels y compris en cas de coupure électrique) ; des dispositifs d’alerte et des extincteurs (Révision mensuelle effectuée par notre équipe d’entretien). Attention, en cas d’incendie, ne pas utiliser les ascenseurs !

Au-delà des locaux, nous veillons à ce que notre personnel soit formé une fois par an. Cette formation comprend :

  • Une partie théorique
  • Une partie mise en pratique avec : La manipulation des extincteurs ; « Le dégagement d’urgence » c‘est à dire la mobilisation d’une victime lorsque celle-ci est soumise à un danger vital ; des exercices avec simulation d’alerte

A titre personnel, quelques infos pratiques à retenir :

En cas d’incendie, le Numéro d’appel est le 18, le 112 (accessible partout en Europe) ou le 114 (numéro d’appel d’urgence pour personnes sourdes et malentendantes, ou toute personne ne pouvant parler sans s’exposer à un danger)

La loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 rend obligatoire en France l’installation, dans votre logement, des détecteurs de fumée (DAAF), comportant le marquage CE. Pensez à vérifier périodiquement, le bon fonctionnement de vos détecteurs.

À noter : il existe des DAAF spécialement adaptés aux personnes sourdes fonctionnant grâce à un signal lumineux ou vibrant.

Faite entretenir régulièrement les installations électriques, à gaz et de chauffage par des professionnels

Les fumées libérées lors d’un incendie sont plus mortelles que les flammes car elles sont chaudes et toxiques, et provoquent des asphyxies. Si vous êtes dans une pièce enfumée, baissez-vous, l’air frais se trouve près du sol.

Fermez la porte de la pièce en feu et celle de votre logement, cela retardera la propagation du feu et des fumées

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site :

https://www.unions-pompiers.fr/accueil.php?departement=43

Création d’un salon des accompagnants au Centre Médical d’Oussoulx

Afin notamment de permettre aux proches de patients de s’évader un moment, le centre médical d’Oussoulx dispose depuis fin 2021 d’un salon dédié.

Il est destiné aux proches de patients en soins palliatifs, de patients en état végétatif chronique ou pauci-relationnel. Des personnes qui passent de longs moments au centre, à veiller sur un parent, un ami…

Un espace cosy, avec vue sur le parc, où se servir thé, café et boisson fraîche, regarder la télé, lire un livre, écouter de la musique… Un lieu un peu alternatif au sein du centre. Un endroit où les proches peuvent sortir de la pression du milieu hospitalier, loin des soins, des odeurs de l’hôpital. Un endroit où ils peuvent souffler.

Élaboré et porté par Le Dr Dacher-Bonnement, Sarah Brunet, cadre de santé, et Christel Astier, psychologue, en tant que membres du Comité de Lutte Contre la Douleur; c’est aussi quatre associations qui ont participé financièrement à ce projet : la Ligue contre le cancer, le Lions club Brioude, l’Association départementale de lutte contre la douleur (Adol 43) et Agir 43.