Présentation


Le Centre Médical d’Oussoulx est un Établissement de Santé Privé d’Intérêt Collectif (E.S.P.I.C.) à but non lucratif de Soins de Suite et Réadaptation, situé à Couteuges en Haute-Loire.

Missions

Le Centre Médical d’Oussoulx accueille des patients dont les pathologies sont diverses (Neurologie, Traumatologie, Soins palliatifs, Polypathologie, Gériatrique, Démence et troubles du comportement…) provenant essentiellement des établissements de soins régionaux et locaux (Centre Hospitalier Universitaire de Clermont-Ferrand, Centre Hospitalier Emile Roux du Puy en Velay, Centre Hospitalier de Brioude, Centre Hospitalier d’Issoire, Centre Hospitalier Pierre Gallice de Langeac…). Dans le cadre de sa mission le Centre Médical d’Oussoulx peut également prendre en charge des patients adressés directement par leur médecin traitant.

La mission principale du Centre médical d’Oussoulx est d’offrir à ses patients une prise en charge adaptée en vue d’un retour à domicile. Celui-ci remplit pleinement son objectif avec un taux de retour à domicile de 73%, pour une durée moyenne de séjour de 1 mois. Pour cela, l’établissement promulgue :

  • des soins médicaux, curatifs et palliatifs ;
  • de la rééducation et réadaptation ;
  • des actions de prévention et d’éducation thérapeutique ;
  • de la préparation et de l’accompagnement à la réinsertion familiale et sociale.

Organisation

L’établissement s’est doté de ressources, aussi bien humaines que matérielles, pour faire face à toutes les pathologies présentées par les patients, dont certaines nécessitent des soins spécifiques.

Le Centre Médical d’Oussoulx a une capacité d’accueil de 70 lits, répartis sur trois étages, dont :

  • 6 lits identifiés soins palliatifs ;
  • 8 lits dédiés État Végétatif Chronique/ État Pauci-Relationnel (EVC/EPR) ;
  • 10 lits en Unité Cognitivo-Comportementale (UCC).

Le centre dispose de 40 chambres particulières et 10 chambres doubles.

Le Centre Médical d’Oussoulx est le seul établissement de Haute-Loire à proposer une Unité Cognitivo-Comportementale.

Cette unité a pour vocation d’accueillir les patients atteints de troubles cognitifs, (maladie d’Alzheimer et maladies apparentées) et présentant des symptômes psycho-comportementaux (agitation, angoisse…) dont la prise en charge s’avère souvent compliquée dans les services de soins classiques.

L’ambition de l’unité est de permettre une prise en charge différente et novatrice des patients atteints de ce type de pathologie, dans un souci éthique de respect de la personne et de son environnement. Les objectifs poursuivis sont de :

  • favoriser une prise en charge non médicamenteuse des malades, en diminuant l’utilisation systématique des psychotropes sédatifs et de la contention,
  • de stabiliser, voire de diminuer les troubles du comportement ;
  • de mettre en place des stratégies compensatoires du déficit cognitif ;
  • d’assurer les soins, préventifs d’une situation de crise ;
  • d’améliorer ou de maintenir l’adaptation aux actes de la vie quotidienne ;
  • et surtout d’accompagner les aidants souvent en grande souffrance face à ce type de maladie.

Espaces intérieurs

Au rez-de-jardin, l’Unité Cognitivo-Comportementale :

  • Jardin thérapeutique
  • Espace de vie
  • Espace SNOEZELEN

Au rez-de-chaussée du bâtiment :

  • Espace détente avec distributeurs de boissons et de friandises
  • Salle commune
  • Point d’information au niveau de l’accueil
  • Salle d’attente pour les rendez-vous avec les médecins, assistante sociale ou autre professionnel
  • Salle de kinésithérapie
  • Terrasse extérieure servant d’espace fumeur et donnant accès au parc par les escaliers ou par une plate-forme élévatrice

Au premier et au deuxième étages, le SSR polyvalent :

  • Deux espaces communs utilisés pour les repas, les animations ou encore les séances de gymnastique. Les patients et leur famille peuvent également les utiliser pour un moment de détente.
  • Une terrasse avec du mobilier d’extérieur

Espaces extérieurs

Le Centre Médical d’Oussoulx met un point d’honneur à entretenir la biodiversité, élément clé de sa politique de développement durable. Il dispose de deux parcs.

Le premier parc dispose d’un chemin goudronné qui permet d’en faire le tour. Des bancs disposés le long du parcours permettent aux patients de s’y reposer. Une mare sécurisée par un grillage, orne le parc.

Un second parc situé au niveau du parking est accessible aux patients. Ceux-ci peuvent s’y promener en empruntant le chemin de balade où se trouvent des bancs de repos ainsi qu’une deuxième mare sécurisée.

Historique

Le Centre Médical d’Oussoulx est un ancien établissement sanatorial dont l’activité remonte à 1932, créé et géré par l’ancienne organisation de la Croix Rouge Russe dont le siège est à Paris. À partir de 1975, le problème de la tuberculose pouvant être considéré comme maîtrisé, le Sanatorium d’Oussoulx s’est reconverti en Centre Médical polyvalent avec appellation Soins de Suite et Réadaptation (SSR).

La Croix Rouge Russe Ancienne Organisation est l’émanation de la Croix Rouge Russe fondée en 1867 dans la foulé de la création à Genève de la « Croix Rouge », en février 1863, à la suite de la sanglante et malheureusement célèbre bataille de Solferino de juin 1859.

La Croix Rouge Russe a donc déployé dans la seconde moitié du 19e siècle et au début du 20e une activité tout à fait remarquable et exceptionnelle. Elle regroupait en Russie plus de 800 institutions dont plus de 300 sanitaires et médico-sociales. Elle a organisé les secours aux blessés militaires pendant près de 20 guerres et son œuvre sociale de paix a été tout aussi importante, comprenant notamment la lutte contre les épidémies, le secours aux enfants et l’aide indispensable en période de calamités.

Dissoute par les bolchéviques en 1917, elle continua son activité durant la guerre civile auprès des armées blanches. Puis, après l’exode de Russie de centaines de milliers de réfugiés fuyant la terreur rouge (1,5 millions), plusieurs membres éminents de l’ancienne organisation se réunirent à Paris en février 1921 et décidèrent de reprendre l’activité au profit des émigrés russes dispersés dans près de 20 pays et, pour la plupart, très démunis. Depuis cette époque, la Croix Rouge Russe Ancienne Organisation a poursuivi son œuvre sociale en s’adaptant le mieux possible aux évolutions du temps et aux contraintes de chaque époque.

mattis quis libero. at commodo porta. sed